Le problème de la récidive des mineurs

Les calculs de la récidive des mineurs concernent les seules personnes condamnés par la juridiction pour mineurs et font abstraction du passage à la majorité. Ces calculs excluent les mesures alternatives aux poursuites prononcées par le parquet du champ de la récidive, ils prennent aussi en compte les éventuelles suppressions des fiches du casier judiciaire.

Il ressort des calculs pour les seuls condamnés par des juridictions pour mineurs en 2001, 21% avaient déjà un casier judiciaire pour une condamnation prononcée au cours des 5 années précédentes.

Pour l’ensemble de personnes condamnées en 2001 (majeurs et mineurs), ce taux atteint 31.3% soit un taux supérieur à celui des seuls mineurs.

Ces comparaisons doivent toutefois être interprétées avec précaution, une partie de la différence entre le taux de récidive des mineurs et celui des majeurs pouvant s’expliquer par la plus grande sévérité des règles de calcul de la récidive des majeurs. Le calcul de la peine sert à déterminer deux choses : la durée totale de la peine que doit purger le délinquant, et les dates auxquelles celui-ci sera admissible à la libération conditionnelle et aux autres formes de mise en liberté sous condition.  Les règles de calcul des peines sont principalement énoncées dans la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition. Certaines règles se trouvent dans le Code criminel et la Loi sur les prisons et les maisons de correction.

 

Bande dessinée sur la confrontation de la police avec les casseurs

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site